Edité le 16/12/2018

Afscam

AFSCAM - c/o ICOPAL
12 rue de la Renaissance
92184 ANTONY Cedex

Accueil > Mise en œuvre

Mise en œuvre

  • Un ami vous recommande ...

Sources : normes et avis techniques en vigueur.

La performance acoustique de l’ouvrage est directement conditionnée par la qualité de la mise en œuvre. En effet, il est indispensable de découpler acoustiquement en tout point l’ouvrage sur lequel on marche de son support.

1. Préparation du support

Le support doit être plan et propre et, au besoin, il faut prévoir un ravoirage pour enrober les canalisations, ou gaines  existantes posées sur le support. 

Le support doit respecter les conditions de planéité définies dans les DTU ou les avis techniques des ouvrages sus-jacents, reprises dans le tableau ci-après.   

Application

Condition de planéité du support

SCAM seule

SCAM associée à une autre sous-couche

Pose sous chape/ou carrelage scellé 

7 mm sous la règle des 2,00 m

3 mm sous la règle des 2,00 m

2 mm sous la règle des 0,20 m

2 mm sous la règle des 0,20 m

Pose sous carrelage collé

5 mm sous la règle des 2,00 m

----

2 mm sous la règle des 0,20 m

----

Pose sous parquet massif ou contrecollé

5 mm sous la règle des 2,00 m

----

1 mm sous la règle des 0,20 m

----

Le cas échéant, prévoir l’utilisation d’un enduit de sol certifié par le CSTB avant la pose de la SCAM :

 

  • lissage entre 1 et 3 mm
  • ragréage entre 3 et 10 mm
  • dressage > 10 mm 

 

2. Pose de la SCAM en partie courante


Cas de la SCAM seule :
Mettre en œuvre les lés de sous-couche posés bords à bords, ou avec un recouvrement de 5 cm. Les lés sont relevés au droit des parois verticales pour assurer la désolidarisation périphérique.
Jointoyer les lès entre eux à l’aide d’un ruban adhésif d’au moins 5 cm de large pour assurer notamment la protection contre les pénétrations de laitance des chapes.

Pour les systèmes destinés à recevoir directement un carrelage collé, se reporter aux dispositions prévues dans l’Avis Technique du produit.

En cas de pose sous chape en association avec une autre sous-couche, la SCAM est posée bords à bords sur le support après avoir posé la bande de désolidarisation périphérique. La SCAM est ensuite recouverte par la seconde sous-couche et enfin l’ouvrage de finition.

 

Qu’elle soit posée seule ou associée avec une autre sous-couche, après séchage de l’ouvrage sus-jacent, la SCAM ou la bande de désolidarisation est rabattue sous la plinthe afin de la désolidariser du revêtement de sol. Un joint souple peut être disposer au droit entre la plinthe et le revêtement de sol pour réaliser une finition soignée. 
La désolidarisation périphérique peut être également réalisée avec une bande périphérique d’épaisseur minimale 3 mm. On préconise une bande de 5 mm. 

 

3. Traitement des points singuliers

Les traitements présentés ci-après concernent uniquement le cas des sous-couches acoustiques en rouleau. Il convient de se reporter aux dispositions des avis techniques des procédés sous carrelage collé.

Les points singuliers requièrent l’utilisation d’une bande de désolidarisation d’épaisseur minimale 5 mm et de ruban adhésif de largeur 5 cm pour désolidariser les massifs, traversées de planchers, huisseries de portes et autres points particuliers. 

 

a/ Cas des angles rentrants 


La désolidarisation aux angles rentrant est assuré soit par une bande, soit par un pliage de la SCAM. Les croquis ci-dessous représentent la seconde option

  • Etape 1 : pliage et découpe de la SCAM au droit de l’angle
  • Etape 2 : mise en place de la SCAM et positionnner un morceau de ruban adhésif aux jonctions du recouvrement entre bords coupés de la SCAM
Etape 1                                                            Etape 2 

b/ Cas des canalisations isolées

 
La SCAM est découpée au droit de la canalisation traversante. 
Une bande de désolidarisation périphérique d’épaisseur minimale 5 mm est mise en œuvre autour de la canalisation isolée. Un ruban adhésif d’au moins 5 cm de large est posé pour maintenir les 2 bords de la bande et au pied de la canalisation pour lier la SCAM à la bande de façon à assurer la continuité de la protection contre les pénétrations de laitance.  

c/ Cas des canalisations groupées

 
Dans le cas de canalisations groupées, ces dernières sont préalablement encoffrées dans un ilôt en béton. 
Un fois le béton sec, la SCAM est découpée au droit du coffrage.
Une bande de désolidarisation est disposée autour du coffrage ainsi que de part et d’autre du coffrage sur au moins 15 cm.
Un ruban adhésif est disposé à chaque extrémité de la bande ainsi qu’au pied du coffrage béton pour lier la SCAM à la bande   

d/ Traitement des passages de porte


Les passages de portes sont traités par fractionnement total de la chape en utilisant un profilé adapté, en té.
 
Une bande de désolidarisation périphérique est mise en œuvre autour du bloc porte. Le profilé de fractionnement est posé directement sur le sol et à mi-feuillure  du bloc porte.

La SCAM est amenée jusqu’au bloc porte puis est coupée à chaque extrémité au nu intérieur de l’huisserie.




Reproduire la même opération de manière à poser de l’autre côté du profilé de fractionnement une seconde SCAM.
Les bords des SCAM sont relevés le longs des murs ainsi que le long du profilé de fractionnement total

Chaque bord découpé de SCAM est protégé par un ruban adhésif pour  assurer la continuité de la protection contre les pénétrations de laitance.

La chape est coulée dans chaque pièce.

Une fois cette dernière sèche, les bords de SCAM dépassant de la chape sont découpés. 
La bande de désolidarisation dépassant de la chape sera découpée après la pose du revêtement de sol
Le revêtement de sol sera posé de manière à ne pas recouvrir le joint ainsi créé. 

 

A retenir

 

  • Poser la SCAM sur un support plan et propre
  • Désolidariser l’ouvrage acoustique en périphérie et au droit de tous les points singuliers à l’aide d’une bande de désolidarisation
  • Eviter tout passage de mortier, laitance entre l’ouvrage acoustique et son support (joints, débordements) notamment dans le cas des chapes fluides en utilisant au besoin un ruban adhésif
  • Désolidariser la plinthe du revêtement en rabattant la SCAM ou la bande sous la plinthe
  • Prévoir des joints de fractionnement sur toute la hauteur de l’ouvrage sus-jacent à la SCAM entre les espaces privatifs et collectifs (exemple : entre les parties communes et un appartement) afin d’éviter les transmissions horizontales des bruits de choc.
  • Respecter les prescriptions de pose spécifiques à chacun des produits